Revenir au site

Tous les voyants sont aux vers!

Est-ce que ce nouveau confinement ne serait pas l'occasion de prendre de bonnes résolutions et d'adopter des éco-gestes dans notre quotidien? Et pourquoi pas oser passer le cap du lombricompostage?

Le Lombricompostage, késako ?
Le lombricompostage, c’est le processus qui permet de transformer une grande partie de vos déchets de cuisine (comme les épluchures, le marc de café..) en compost grâce à l’action de vers (oui oui vous avez bien lu, ces sympathiques vers de terre si utiles à notre chère planète). Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est un système particulièrement adapté pour l’intérieur, pas odorant, propre (promis, pas d'invasion possible de vers, ils restent bien au chaud dans le compost) et très simple à mettre en place.
Pour franchir le cap et "se mettre aux vers", pas besoin d’un immense jardin ou d'un diplôme de biologie, un petit appartement et votre bonne volonté feront tout aussi bien l’affaire !
Pourquoi composter ses déchets ?   
Composter est un geste qui vous permet de :

  1. Limiter vos déchets (en moyenne 35% de ce que l’on jette est compostable !) et donc leur incinération.
  2. Fabriquer un incroyable fertilisant naturel.

Vous n’avez pas de jardin où utiliser votre compost ? Vous avez forcément un voisin qui serait heureux d’en bénéficier pour les plantes vertes de son balcon !

Comment avoir son lombricomposteur ?       
De nombreuses collectivités fournissent gratuitement des lombricomposts et une formation adaptée. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie !
Si vous avez l’âme d’un bricolo : n’hésitez pas à le fabriquer ! (Youtube ou les pages spécialisées regorgent de tutos).
Enfin, si aucune des options ne vous convient mais que vous voulez quand même adopter cet éco-geste, de plus en plus de composts sont accessibles dans des lieux publics (jardins publics/ devant certains Biocoop/…). Pareil, il faut se renseigner !
Comment avoir des vers ?
Le mieux (et souvent le plus pratique) c’est d’en demander à quelqu'un qui a déjà un lombricompost. Une bonne poignée de vers constituera une équipe suffisante pour démarrer votre compost ! ;)
Autre option: cet incroyable site internet qui vous met en contact avec de sympathiques donateurs à côté de chez vous.
Quelles erreurs à ne pas commettre ?
Ci-dessous un florilège d’erreurs que j’ai commises dans mes débuts, mais comme le dit l’adage, « C’est de ses erreurs que l’on apprend » ! ;)
Leur donner trop à manger. J’étais un peu inquiète les premières semaines de voir que mes vers ne mangeaient pas ! Mais c’était bien normal: il ne faut pas s’attendre à ce que vos vers puissent ingérer tout ce que vous avez à composter dès la première semaine. Laissez leur le temps de s’habituer et allez-y poignée par poignée pour commencer.
Attention aux températures ! Les températures baissent progressivement et vos vers ont besoin d’une température comprise entre 15 et 25°C pour être au taquet. S’ils sont sur votre balcon, n’hésitez pas à les rentrer pour passer l’hiver ! Pareil l’été sous la canicule, je l’ai appris à mes dépens... ! Il y a danger de mort pour eux en dessous de 0°C ou au-dessus de 35°C.

Se lancer dans un élevage de mouches. Je déconseille, pour des composteurs d'intérieur, de donner à vos vers de la nourriture qui a commencé à se décomposer. J’ai eu la fâcheuse idée de faire décomposer des fruits et légumes dans un sceau non fermé en plein été…. Evidemment, après 2 jours dans le lombri-compost, je me suis retrouvée avec des dizaines de moucherons... Pensez à bien mettre vos déchets dans un sceau fermé avant de les transférer au lombri-compost, et dans l'idéal de les jeter même immédiatement dedans.

Gare aux odeurs ! Il n’est pas normal que votre lombricompost ait une mauvaise odeur, cela signifie généralement qu'il y a fermentation. Dans ce cas, il faut donc arrêter pendant un temps de nourrir les vers et remuez l’intérieur pour laisser circuler l’air. D’ici quelques jours votre compost devra avoir retrouvé son odeur normale de terre. Et surtout n'oubliez pas la règle magique pour alimenter votre composteur: 50% de matières brunes (coquilles d'oeufs, sopalin, carton, marc + filtre de café,...) et 50% de matières vertes (épluchures, fleurs,...). C'est cet équilibre qui assure la bonne santé de votre compost. ;)

J’espère que ces quelques lignes vous auront donné envie de vous lancer dans l'aventure ! Ci-dessous une liste non exhaustive de plusieurs sites internet très bien faits qui m’ont aidée à rédiger cet article et qui vous permettront de devenir de véritables maîtres-composteurs.
A vos vers ? Prêts ? Partez !

Charlotte dL

Pour aller (encore) plus loin

Nous partageons avec vous des anecdotes amusantes. Nous parions que vous allez épater vos collègues et amis !

  • Savez-vous que le lombricomposteur a un nom trompeur? Car les vers à l'action ne sont pas des lombrics mais des Eisenia fetida ou Eisenia andrei. Vous en apprendrez plus ici. 
  • Un vers peut manger entre 50% et 100% de son poids quotidiennement. Efficace non? 
  • N'oubliez pas que le meilleur déchet est celui que vous ne produisez pas! Pour apprendre à cuisiner vos déchets, n'hésitez pas à (re)jeter un coup d'oeil à notre Newsletter du mois de juin
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK