Return to site

Rougir de plaisir avec la tomate, vraiment ?

En salade avec un peu d’huile d’olive, farcies, gaspacho ou en sauce… on retrouve les tomates un peu partout et leur jolie couleur rouge apporte toujours un peu de gaîté dans nos assiettes.
En France, la consommation annuelle de tomates représente 14 kilogrammes par ménage et la tomate est la plus grande vente des rayons fruits et légumes des supermarchés (source). A titre de comparaison, c’est quinze fois plus que le consommation de haricots verts. Avec une consommation aussi forte, les enjeux économiques de la filière de la tomate sont bien évidemment importants et l'emportent parfois sur les enjeux nutritionnels et environnementaux. Alors la tomate pourra-t-elle continuer à nous faire rougir de plaisir ?

Savez-vous planter les tomates à la mode de chez nous ? 🎵

Les tomates poussent sur des plants de tomates. Verticaux, ceux-ci peuvent atteindre une hauteur de 5 mètres. Pour pousser dans des conditions optimales, les plants de tomates doivent connaître une température comprise entre 18° et 22° C. En France, on trouve des plants de tomate un peu partout : assez étonnamment, la première région productrice de tomate est la Bretagne qui concentre 33% de la production (source Interfel). La température exigée y est garantie par un mode de culture sous serre. En effet, l'image de la tomate méditerranéenne rougie et chauffée en lumière directe du soleil n'est pas tout à fait conforme à la réalité : les tomates sont cultivées en immense majorité sous serre, et 90% des tomates sont cultivées hors-sol.

Il existe plus de quinze mille variétés de tomates dans le monde, parmi lesquelles une trentaine sont cultivées à grande échelle comme les tomates rondes classiques, les tomates rondes en grappe ou les tomates allongées que l'on retrouve chez les grands distributeurs. Moins connues et plus rares dans les supermarchés, les variétés anciennes ont souvent beaucoup de goût : la Noire de Crimée, la tomate Ananas (très grosse tomate jaune et rouge), la Rose de Berne ou encore la Green Zebra (tomate verte zébrée de jaune).

La tomate, fruit ou légume ? Vous avez peut-être entendu que la tomate est un fruit, et pourtant elle est toujours classée parmi les légumes au supermarché. En effet, la tomate est souvent considérée comme un légume car c’est une plante potagère et sa consommation est associée à des plats salés. Avec un regard scientifique, elle est un fruit car elle est le résultat de la transformation d’une fleur et porte des graines. Légume d'un point de vue culinaire, fruit d'un point de vue botanique : tout s'explique donc !

La tomate, on l'aime (à toutes les sauces)

Même si nous trouvons des tomates en supermarché toute l’année, la saison de la tomate est de mai à septembre. Nous sommes donc en pleine saison, c’est le moment de se régaler !

Et il y a de nombreuses raisons d'apprécier la tomate :

  • pour ses bienfaits : la tomate contient du lycopène qui est un antioxydant et protège les cellules contre leur vieillissement prématuré. Elle est également riche en vitamine C (100 grammes de tomates permettent de combler 19% des apports en vitamine C recommandés - source), vitamine B6, vitamine B9, vitamine E. La tomate est également souvent présentée comme un aliment bon pour le moral grâce à ses vitamines et son magnésium régulateurs de stress.
  • pour sa praticité : très facile à préparer, aussitôt coupée, aussitôt prête à être dégustée ! Elle est donc idéale pour une entrée rapide, ou pour une touche de fruits et légumes dans un pique-nique. Les grands chefs cuisinent également les tomates, et vous pouvez peut-être trouver un peu d'inspiration ici pour réaliser une sauce tomate renversante pour accompagner un plat.
  • pour sa conservation : une tomate se conserve longtemps, facilement 3 semaines ! et ça c’est formidable (ah oui, vraiment ?).
Un commerce juteux au détriment du consommateur

C’est vrai que les tomates vendues aujourd’hui se conservent longtemps... mais cela n’a pas toujours été le cas. En effet, les tomates longue durée sont récentes et proviennent d’hybrides. Les hybrides sont des variétés de tomates qui ont été créées à partir de croisements de plusieurs variétés de tomates. C'est donc un progrès bien pratique pour les consommateurs et les industriels qui réduisent leurs pertes grâce à cette conservation plus longue.

Cependant, les hybrides nécessitent des semences à usage unique. De ce fait, les agriculteurs sont dépendants des très grands industriels semenciers...
Ces variétés de tomates hybrides, à longue conservation, sont standardisées : comme vous pouvez le constater en supermarché, elles ont toutes le même calibre, elles sont jolies et à la peau lisse. Cependant, elles ont assez peu de goût... C'est bien entendu à vous de juger, mais ce constat est partagé par les industriels. De plus, avec l’évolution des semences, il a aussi été remarqué que les tomates ont perdu de leur nutriments. Ainsi, en 60 ans, la tomate a perdu 59% de vitamine C (source : enquête France 2 à partir des données Ciqual). Evidemment, cette dégradation n'est pas visible à l’œil nu. Elle pourrait néanmoins avoir des conséquences très importantes en termes de santé. Peu d'acteurs prennent aujourd'hui la mesure de ce phénomène de perte invisible des nutriments.

Vous l'aurez compris, la tomate, bien que controversée, reste l'un des aliments phare de nos cuisines françaises ! Les bonnes tomates de qualité ne sont pas faciles à trouver, surtout dans les supermarchés des grandes villes. Alors, si vous en cherchez, vous pouvez regarder du côté des marchés dans lesquels on rencontre parfois des producteurs, ou dans les magasins de producteurs ou bio qui peuvent proposer des variétés anciennes.
Et nous vous souhaitons de vous régaler avec de très bonnes tomates cet été 😊 !

Pour aller plus loin
Nous vous partageons des anecdotes amusantes. Nous parions que vous allez épater vos collègues et amis !

  • Les antioxydants sont beaucoup concentrés dans la peau de la tomate. Pour une nutrition optimale, il est alors recommandé de conserver la peau des tomates
  • La tomate est apparue en Europe vers le XVIe siècle, après la découverte de l’Amérique. D’ailleurs, le mot tomate vient des Aztèques qui l’appelait “tomatl”
  • En italien, tomate se dit "pomodoro" soit pomme d'or
  • Les tomates bleues existent ! Celles-ci sont en effet bleu-violet très foncé.

Vous êtes sensibles à votre alimentation et à l'environnement ?

Abonnez-vous à notre newsletter Salut C'est Poule

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK