Revenir au site

Les français et le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire désigne le fait de perdre ou jeter de la nourriture généralement destinée à la consommation humaine. Ce gaspillage alimentaire se produit tout au long de la chaîne d'approvisionnement, lors de la production, mais aussi du stockage, de la distribution, de la consommation. Nous nous intéressons ici particulièrement au gaspillage alimentaire dans les foyers.

Je voudrais commencer en partageant avec vous un chiffre amusant : 80% des Français estiment jeter moins que le reste des Français 🤔 (étude OpinionWay-Smartway - 2021). Nous sommes ainsi probablement plus concernés par le gaspillage alimentaire que nous ne le pensons...

Nous avons alors cherché à comprendre l'ampleur du gaspillage alimentaire !

Les chiffres du gaspillage

L'étude OpinionWay-Smartway réalisée en avril-mai 2021 nous donne des chiffres très récents sur le gaspillage alimentaire. Ainsi, 94% des Français déclarent faire attention au gaspillage alimentaire, signe d'une vraie prise de conscience. Pourtant, 1 Français sur 2 jette au moins un type de produit par mois. Et 33% des Français jettent du pain au moins une fois par mois. 

Les raisons qui motivent à jeter sont multiples : 59% déclarent jeter en raison de l'apparence des produits, 32% car la date limite de consommation est dépassée ou proche, 20% par manque de prévoyance (il y a des restes qui sont jetés, le produit a été acheté en trop grande quantité ou encore les repas ne sont pas pris au domicile).

Nous pouvons aussi noter une différence de génération puisque les 18/24 ans jettent en moyenne 2 à 3 fois plus que les plus de 65 ans.

Enfin, 1 Français sur 5 déclare ne jamais jeter (coucou à ma grand-mère, qui nous lit  de manière assidue, et qui en fait clairement partie).

Comment éviter le gaspillage alimentaire ?

Selon les Français, les efforts doivent être partagés. Ainsi, 8 Français sur 10 estiment que les enseignes ne font pas assez d'efforts pour réduire le gaspillage alimentaire et que la réglementation n'est pas assez stricte.

Si on se concentre uniquement ce qui peut être fait à l'échelle personnelle, vous mettez peut-être en place déjà ces trois gestes anti-gaspi les plus pratiqués par les Français : 

  • trier les produits dans le frigo selon les DLC
  • congeler des produits frais dès l'achat
  • cuisiner en plus petite quantité  

D'autres habitudes peuvent aussi être adoptées comme :

  • prévoir ses listes de repas de la semaine avant d'aller faire les courses (Cela vous paraît évident ? Seuls 44% le font, même si beaucoup affirment que ce serait facile à mettre en place)
  • acheter des produits proches de la date de péremption, afin d'éviter que ceux-ci ne soient jetés par les enseignes
  • acheter des produits à l'unité plutôt qu'en grand format
  • acheter moins mais plus souvent
  • aller dans des magasins qui proposent moins de références, et qui jetterons alors peut-être moins de produits
  • privilégier l'achat de produits en vrac, ce qui permet d'ajuster les quantités souhaitées
  • Il vous reste des produits, que faire ? 

Aïe aïe aïe, il reste des produits périmés... Vous envisagez de les jeter, et comme peut-être la moitié des Français, vous vous sentez coupable (toujours selon l'étude OpinionWay-Smartway).

  • Avant de soulever le couvercle de la poubelle, ayez en tête qu'il existe deux types de dates sur les produits : les DLC (dates limites de consommation) qui se traduisent par "à consommer avant..." et "à consommer jusqu'au..." et les DDM (dates de durabilité minimale) qui se traduisent par "à consommer de préférence avant...". Les DDM peuvent en général être dépassées, simplement après cette date les qualités nutritionnelles et gustatives ne sont plus garanties. 

De manière générale, certains produits peuvent être consommés plus longtemps qu'indiqué (nous vous invitons toutefois à faire particulièrement attention s'il y a des personnes fragiles et à faire preuve de bon sens) :

  • yaourts : jusqu'à trois mois après la date limite
  • fromages : jusqu'à deux semaines après la date limite
  • lait : jusqu'à deux mois après la date limite (non entamé bien sûr)
  • chocolat : jusqu'à deux ans après la date limite
  • conserves, produits secs et surgelés : plusieurs années après la date limite
  • miel : ne se périme jamais

Et pour assurer une durée de consommation la plus longue possible, pensez simplement à en soigner les modalités : réfrigérateur pour les produits frais, congélateur pour les produits surgelés, endroit frais, sec et à l'abri de la lumière pour la plupart des produits secs

Et enfin quelques derniers chiffres et infos : 

  • 8 Français sur 10 pensent que les technologies peuvent aider à réduire le gaspillage alimentaire
  • En parlant de ça, vous connaissez les applications Too good to go et Phénix? Elles permettent de récupérer des invendus alimentaires chez vos commerçants locaux, pour des prix très avantageux !
  • Certains transforment même des fruits et légumes écartés des circuits de distribution en confitures (jetez un oeil à ce que fait l'entreprise Rebelle) ou en jus de fruits (c'est ce que fait l'entreprise NoFilter)
  • On peut aussi mettre en avant l'association HopHopFood qui a pour but de favoriser les dons alimentaires des commerces et des particuliers pour aider les personnes fragilisées et lutter contre le gaspillage
  • Si cela vous fait penser à d'autres initiatives, n'hésitez pas à nous le dire ! Nous serons ravis de les partager 😊

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK